Village des 8ème Jeux de la Francophonie :  le Groupe SNEDAI relève le défi en 6 mois

C’était un pari risqué, mais le Groupe SNEDAI, constructeur officiel du village des 8ème jeux de la Francophonie a tenu à le prendre. Il n’a pas eu tort, puisque le village AKWABA a été livré mercredi à 48 heures de la compétition. Mais que de chemin parcouru pour en arriver à ce résultat. Un peu d’histoire…

 

Bonne nouvelle pour la Côte d’Ivoire. Abidjan attend 4000 athlètes sur son sol pour les 8ème jeux de la Francophonie. Où les héberger ? Les autorités ont trouvé la réponse à l’université Félix Houphouët-Boigny de Cocody. Cette idée ne plaît pas aux étudiants. Les « déloger » pour 13 mois, pas question, ils le font savoir en Avril 2016 par de nombreuses grèves à l’université. Le gouvernement tente le dialogue avec les locataires du campus universitaire sans y parvenir. Les étudiants refusent de céder leurs chambres aux hôtes de la Francophonie.

C’est dans ce contexte alors que la date de la compétition approche, que l’idée d’héberger les 4000 athlètes sur un autre site notamment à l’INJS, a émergé. Mais là encore, tout était à faire et à refaire. Réhabilitation et rénovation de bâtiments existants, constructions et équipement de nouveaux bâtiments, des aires de jeux… tout ceci dans un délai de six mois. Le défi semblait irréaliste mais réalisable. Le GROUPE SNEDAI avec à sa tête son Président Directeur général, l’homme d’affaire ivoirien Adama BICTOGO y a cru. L’entreprise avait sa solution pour relever le pari. Utiliser des préfabriqués importés de la Turquie pour en faire des bâtiments R+2 avec toutes les commodités y afférentes.

Depuis la pose de la première pierre en septembre 2016 jusqu’au démarrage effectif des travaux en décembre de la même année en passant par la remise officielle des clés le mercredi dernier, 500 jeunes ivoiriens travaillaient sans relâche, 24h/24, 7j/7 pour changer le visage hier dégradé de l’INJS. Le Groupe SNEDAI s’est donc appuyé sur l’expertise locale, au total une soixantaine d’entreprises ivoiriennes pour réaliser ce joyau. Avec à la clé, de nombreux jeunes qui travaillent pour la première fois sur les préfabriqués, une expérience qui pourrait les servir.

Aujourd’hui, le village AKWABA c’est 33 bâtiments avec 2000 chambres doubles climatisés, un restaurant de 2000 places, une salle polyvalente, un centre de médecine des ports, des aires de jeux, des gymnases… le tout bâti sur une superficie de 17 hectares.

Le dernier puzzle des jeux étant placé, les compétitions peuvent démarrer. Heureusement qu’on peut compter sur des champions nationaux prêts à relever tous les nombreux défis auxquels la Côte d’Ivoire ambitieuse doit faire face. Rendez-vous ce vendredi au stade Félix Houphouët-Boigny pour la cérémonie d’ouverture.

 

 

BEN TOURE

L’équilibre.info

 

 

 

 

AUTHOR: webmestre
1 Comment
  • Junior Zapre

    Félicitations cher aîné.

    Fier que ça soit fait par des nationaux avec un.tres grand leader à sa tête

    juillet 24, 2017

Leave a Comment

Your email address will not be published.